Fil d'Ariane

 738 071 816 6834

"La cour constitutionnelle colombienne vient de reconnaître la personnalité juridique à un fleuve du pays. Cela fait suite à d’autres décisions comme celle d’un juge indien qui considère que le bloc himalayen doit en son entier se voir attribuer la qualité de sujet de droit. Les questions d’environnement sont un enjeu crucial pour notre temps, et elles mettent aussi le droit en demeure de se réinventer..."

 "C’est ce à quoi s’emploie Laurent Neyret, Professeur de droit de l’environnement à l’Université de Versailles-Saint-Quentin que reçoit, ce soir, Antoine Garapon." (source : France Culture)

 

Selon Philippe Descola, les droits de la nature sont un concept occidental. Pour lui, la civilisation occidentale est la seule qui sépare nature et culture. Accorder des droits à la nature est un concept relativement récent. Il résulte de la conscience des dégâts provoqués par l'homme à la nature. Vu la dégradation du biotope, et aussi pour des raisons éthiques, des instances en Occident, à tous les niveaux (ONU, Union européenne, nations européennes), se préoccupent d’accorder des droits à la nature. L’étendue de ces droits fait discussion. Le débat porte sur la priorité à accorder, soit à la nature soit à l’homme. Des positions se situent entre ces deux extrêmes. (source : wikimonde)


Retrouvez notre sélection d'ouvrages sur ces questions :

 

OPAC Recherche Simple

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir