Fil d'Ariane

0
1
2
3
5
4
6
 
"Derrière le Pré Madame, les travaux des Jardins de la culture avancent. À commencer par ceux de la médiathèque et du relais d’assistants maternels. Viendront ensuite ceux du cinéma, de l’école de musique et des arts, avant l’aménagement paysager.
 

Visualiser le futur cinéma, la médiathèque, le relais d’assistants maternels, l’école de musique et des arts, et les jardins, c’était le but de la première visite de chantier qui vient d’être organisée, aux Jardins de la culture. « Le projet existait déjà du temps de Riom communauté, il était important que toutes les communes qui composent la nouvelle intercommunalité Riom Limagne et Volcans (RLV) puissent se familiariser avec ce lieu qui leur appartient », estime Jean-Pierre Boisset, adjoint à la culture à Riom. C’est d’ailleurs RLV le maître d’ouvrage de ce projet à 23,5 millions d’euros. Ce projet « ambitieux qui va rayonner sur tout le territoire », comme le pense le maire de Riom, Pierre Pécoul, se compose de quatre parties. Chaque ensemble est construit au fur et à mesure pour des raisons techniques.

1/ La médiathèque et le relais d’assistants maternels 

La pose de la première pierre a eu lieu en février, les travaux dureront 20 mois. Les locaux devraient donc ouvrir en février 2019. La médiathèque donnera sur la rue Pierre-Mazuer. Elle sera au rez-de-chaussée. En souterrain, un parking de 82 places sera aménagé. Raphaël Bernigot de SARL François Guibert Architecte, évoque « un lieu pour tous avec un espace très ouvert ». La médiathèque aura sa propre terrasse avec une vue sur Saint-Bonnet, il sera donc possible de lire et de travailler dehors. Au-dessus de la médiathèque, des bureaux administratifs. Au même niveau que la médiathèque, se trouvera le relais d’assistants maternels (RAM) qui s’articulera autour d’ateliers et disposera d’une salle d’activités de 1.000 m² et d’un espace extérieur. Le coût pour la médiathèque et le Ram est de 7,5 M€.

2/ Le cinéma Arcadia 

Il se situera à l’arrière des Jardins de la culture, vers le faubourg de La Bade. Il sera composé de trois salles (550 places). Les innovations techniques seront nombreuses avec une projection laser 4K, un son immersif dans la grande salle. Toutes les salles seront accessibles aux handicapés moteurs et sensoriels avec une audio description ou une amplification sonore. La programmation sera grand public et art et essai. Le cinéma sera ouvert tous les après-midi, quatre à cinq séances seront proposées. Le bâtiment sera financé par RLV pour 2,36 millions d’euros et l’aménagement extérieur par Cinériom, l’exploitant, pour 277.483 €. Ce dernier paiera un loyer à RLV. Les travaux devraient commercer en octobre et l’ouverture est prévue autour de la Toussaint 2018.

 

3/ Les écoles de musique et d’arts plastiques

Yvon Cottier du cabinet ACA architects et associés a souhaité conserver au maximum la structure de l’ancien couvent. Par exemple, au premier étage, le parquet du XVIIe est gardé, ainsi que les galeries des anciennes cellules. Les salles des deux écoles seront mutualisées, afin que les élèves puissent se rencontrer et échanger. Les travaux devraient avoir lieu de novembre 2017 à août 2019, pour une ouverture à la rentrée 2019. Les travaux, la maîtrise d’œuvre, le contrôle technique et les assurances sont estimés à près de 7 M€.

4/ L’aménagement paysager

 « C’est l’endroit d’assemblage de tous les lieux », explique Luc Leotoing, paysagiste urbaniste. Sur 5.640 m² un jardin à la française sera aménagé avec bassin permettant des expositions. Un jardin plus calme accueillera des fruitiers et des coins de lecture séparés par un espace scénique. Les travaux commenceront à la fin de ceux de la médiathèque et du cinéma pour un coût de 885.000 euros."

Marie Collinet (article paru sur La Montagne du 13/06/2017)

Enregistrer