Fil d'Ariane

SOCRATE

Il fût un temps, pas si lointain, voire très proche, où le savoir était précieusement gardé par certaines classes : les religieux, les aristocrates ou les nobles. Aujourd'hui, le savoir semble s'être démocratisé, par le biais d'internet notamment.

 

Alors que certains intellectuels ne voient pas d'un très bon œil cette diffusion à grande échelle, d'autres ont décidé d'user de leur talent d'orateur, de vulgarisateur pour transmettre le savoir et leurs connaissances.

Dans la surinformation ambiante, il est parfois encore bon de s'en remettre à un mentor, un intellectuel ou un prescripteur (appelez-le comme vous voulez) qui ne sera pas tant un maître à penser qu'un passeur, un incitateur, une fleur savante sur laquelle de petites abeilles comme nous vont se poser pour butiner un peu... hum.... En résumé, quelqu'un qui ne simplifiera pas le discours mais le rendra intelligible pour le plus grand nombre.

vulgarisation1

Bref, vous l'aurez compris, le rapport au savoir n'est plus forcément vertical, même si certains de ces orateurs officient encore dans les amphis. Il suffit d'aller le chercher. Où cela ? Sur internet, évidemment, mais également dans les bibliothèques et les librairies. Et c'est là que nous intervenons, bibliothécaires, humbles médiateurs que nous sommes !

Je vous propose ci-dessous une petite liste de documents (livres, bd, cd et dvd) qui vous permettront d'aborder la philosophie en douceur, sans appréhension.

Luc-Ferry   Michel Onfray
Dans tout cet article, cliquez sur les images pour voir la liste des documents sélectionnés

On pensera ce qu'on veut de ces deux hommes, de leur philosophie, mais personne ne contestera qu'ils sont de bons vulgarisateurs, passionnés et motivés par la diffusion des connaissances. Ils s'opposent dans leur manière d'aborder les philosophes et leur philosophie : l'un (Michel Onfray) estime qu'il faut étudier non seulement l'œuvre complète d'un auteur pour le comprendre, mais également sa correspondance et plus généralement sa biographie. L'autre (Luc Ferry) ne s'intéresse qu'à la pensée du philosophe. Cela n'est pas sans rappeler une célèbre querelle, d'ailleurs. Personnellement, je n'ai pas tranché, j'écoute les deux !

D'autres documents, plus généralistes, permettront d'aborder les grands philosophes et les grandes philosophies, de manière scolaire ou décalée :

planetesages
Plus particulièrement adressés aux jeunes générations (quelques exemples seulement, il y en a beaucoup d'autres, notamment pour les tout petits):

philoenfants
Et enfin, notre star régionale au rayonnement national !

Godin-Christian-La-Philosophie-Pour-Les-Nuls


F. Schiffter
reprochait à ces philosophes d'être des revendeurs d' "idéologies portatives à usage personnel nommées "éthiques". En d'autres mots, d'être des charlatans qui profitent de leur "franc succès commercial sur le marché toujours plus rentable des raisons de vivre". Ce qu'il dénonce est en partie vrai. Mais il suffit de garder un esprit critique en écoutant ou en lisant ces documents, pour ne pas adpoter docilement toutes leurs prescriptions. Il faut faire le tri. Ces philosophes ne sont pas là pour nous dire quoi penser et s'ils le font, gardons-nous bien de suivre leurs conseils sous le seul prétexte de l'argument d'autorité. Le but est ici de recevoir des pistes de réflexion, à nous ensuite de faire le chemin de notre propre pensée.


Olivier, bibliothécaire, pour vous servir




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir