Fil d'Ariane

quai_d_orsay


Quai d'Orsay, d'Abel Lanzac et Christophe Blain

Le jeune Arthur Vlaminck est embauché en tant que chargé du "langage" par le ministre des Affaires étrangères Alexandre Taillard de Worms. Le héros naïf se trouve bien vite plongé dans un monde surprenant, où tous les coups sont utilisés, où toutes les ruses sont nécessaires.

On découvre à travers le regard d'Arthur le véritable héros de la bd, son employeur, qui ressemble beaucoup à un ex ministre des affaires étrangères (réel) : grand, les cheveux gris, le regard lointain, le ton impérieux... et grand ami de M. Sarkozy. Vous ne voyez toujours pas ? Et bien tant pis.

 

OPAC Détail de notice Le trait de Blain est comme toujours très expressif, il réussit à retranscrire à merveille les mouvements amples et énergiques du ministre, sans détails inutiles. M. Taillard de Worms s'y révèle exubérant, théâtral, ridicule et visionnaire à la fois.


Les poses loufoques et les scènes cocasses se succèdent. On prend du plaisir à voir s'agiter les personnages de ce cabinet ministériel que l'on imagine bien loin de la réalité.

Et pourtant, dans une interview accordée aux Inrockuptibles en mai 2010, le dessinateur Christophe Blain expliquait :

"En substance, tout est vrai (rires). Comme Abel (Abel Lanzac, co-auteur de la bd, ancien membre de cabinets ministériels) ne pouvait évidemment pas dévoiler des secrets d'Etat, on a trouvé des choses équivalentes ou concentré des faits. Mais même quand c'est loufoque, même quand ça a l'air absurde ou énorme, cela reste très proche de la réalité."

Edifiant.

Nos autres bd (qui déchirent toutes) de Christophe Blain :

OPAC Recherche Simple